top of page

L'expérience m'a montré que lorsque je m’occupe de mon intériorité, j'apprends à accueillir mes émotions,   j'en prends conscience, je crée de l'espace intérieur, je respire mieux, je me détends, je suis en meilleure santé mentale, émotionnelle, physique. Par conséquent, j'interagis, je communique de façon plus fluide avec moi-même et mes semblables, mon environnement.

Au final, je m'accueille et m'accepte enfin comme je suis, avec mes aspects ombre et lumière.  Je deviens plus présent (e), centré(e), ancré(e) et peut-être aussi plus joyeux (se) et léger (ère), plus vivant (te) tout simplement. J'accepte aussi les inconforts que procurent  le choix d'être en vie, de libérer les souffrances, d'accompagner les changements plutôt que les subir, la transformation de mon être...

 

En réalité, ce que je change, c'est la perception du tout.

J'appelle cela; l'écologie relationnelle.

Le chemin de "l'écologie relationnelle" demande  du courage, de la persévérance, de l'engagement vis-à-vis de soi et il est vrai que ce n'est pas le chemin le plus facile à emprunter, ni le seul d'ailleurs.  J'ai donc à coeur de vouloir accompagner d'autres humains en chemin qui partagent cette envie de de se sentir vivants, de faire des petits pas vers une compréhension plus sensible et respectueuse d'eux-mêmes. 

 

 

Ecologie relationnelle et écologie; quel lien ?

Quand nous faisons le choix de commencer un cheminement intérieur, cela participe à un monde meilleur et de même  lorsqu'un nouvel arbre naît ou lorsque nous contribuons à prendre soin de la nature. C'est pourquoi je vous fais la proposition de coupler l'accompagnement individuel à un acte écologique.

 

Comment ?

 

Si cela résonne dans votre coeur et si nous entreprenons un chemin d'accompagnement ensemble, je vous proposerais ou vous encouragerai à faire un petit pas de plus pour participer et contribuer à la protection de la terre mère par des actes simples tels que : 

- planter ou parrainer des arbres 

- aller vers le "zéro déchet"

- respirer chaque jour pour la forêt et avec elle     

- se munir de sacs en plastique et de gants de protection durant vos balades et ramasser tous les détritus et encourager vos proches à faire de même

- se nourrir avec des légumes et fruits bio ou des produits locaux

- méditer près d'un arbre 

- chanter dans la nature

- préférer la mobilité douce...

- acheter local dans la mesure du possible

- ... 

(liste non exhaustive)

 

Erst Zürcher, un chercheur atypique suisse et protagoniste du documentaire ci-dessous, m'inspire particulièrement de par sa sensibilité. Ses recherches montrent le fonctionnement des arbres et des liens qui se tissent entre eux, comment ils prennent soin d'eux-mêmes et de nous. Il fait part de ses recherches et transmet son respect et sa fascination pour les forêts. C'est fascinant, je ne peux que vous invitez à regarder ce documentaire.  

des arbres

L'ECOLOGIE RELATIONNELLE; QU'EST CE QUE C'EST?

« Commence par changer en toi
ce que tu veux changer dans le monde »

Gandhi

bottom of page